PostHeaderIcon Pourquoi un PP-EU ?

Le PPI (Parti Pirate International) a été officellement fondé lors d’une conférence à Bruxelles les 14-16 Avril 2010. Son objectif était d’aider à fonder, à soutenir, à promouvoir et à maintenir la communication entre les différents Parti Pirates du monde.

Mais il est rapidement devenu évident qu’une coopération plus étroite serait nécessaire entre les Partis Pirates de l’Union Européenne, qui participeraient ensembles aux élections au Parlement Européen et seraient partenaires dans une union économique et légale. Le PPI ne peut pas se charger de cette relation sans perdre son caractère mondial et devenir fortement eurocentrique. D’où la nécessité d’une organisation distincte, réservée aux Partis Pirates de l’Union Européenne : le PP-EU.
 
De plus le Parti Pirate Allemand commence comme le Parti Pirate Suédois à remporter des élections, ce qui signifie qu’il aura probablement lui aussi des représentants au Parlement Européen après les prochaines élections de 2014. Nous espérons ainsi qu’en 2019 il y aura suffisament de Pirates au Parlement Européen pour former un “parti politique européen”. Un des avantages principaux de cette position serait l’obtention de subventions supplémentaires de la part de l’UE. Le PP-EU permet également de combiner les pouvoirs des différents Partis Pirates de l’UE pour négocier d’une seule voix avec les autres partis européen.

Un PP-EU aiderait aussi à coordonner les campagnes électorales. La plupart de revendications principales des Partis Pirates ne sont pour l’instant réalisables qu’à l’échelle Europénne, par exemple la réforme du copyright ou la lutte contre la légalisation de la surveillance. Mais la coordination entre les campagnes électorales est complexe à organiser au niveau des structures nationales. Le PP-EU est donc aussi prévu pour apporter une aide au développement aux Partis Pirates récents ou encore en gestation qui n’ont pas les moyens ou les structures nécessaires pour réaliser une campagne efficace par eux-mêmes. Le PP-EU permettrait aussi d’organiser des conférences et des réunions autres que celles du PPI (qui peuvent et doivent être organisées en dehors de l’Europe) pour souder davantage les Partis Pirates, trouver des intérêts communs et travailler à des propositions de programmes, validées ensuite par les différents partis nationaux. A long terme, le PP-EU pourait aussi coordonner des projets transnationaux comme l’European Citizens’ Initiative.

Même si nous pensons qu’un PP-EU structuré a peu d’inconvénients, ceux-ci doivent tout de même être traités. Les discussions, planifications et réalisations de conférences et la création d’un nouveau parti prendra nécessairement de l’énergie aux Partis Pirates nationaux. Ceci concerne en particulier les dépenses de temps et d’énergie de la part des contributeurs aux PP-EUU. Comme pour le PPI, les coûts comprendront les frais de déplacement, les dépenses de campagne et — si nous en avons — les frais d’adhésion. La création de structures formelles implique toujours le risque de voir s’installer des hiérarchies. Ceci doit à tout prix être évité dès le commencement si nous voulons conserver une structure horizontale. Ceci reste valable pour les critères d’adhésion des partis nationaux au PP-EU, qui doivent être aussi réduits que possibles pour éviter l’éclatement des Partis Pirates Européens. Il est crucial de prendre en compte les points de vue de tous les Parti Pirates en ce qui concerne l’UE et la coopération Européenne et les situation politiques particulières du Royaume-Uni, de la Suisse et de la Turquie.

Malgré tous ces risques potentiels, nous pensons que les avantages d’un PP-EU les compensent largement. C’est pourquoi nous allons a continuer à travailler à des propositions pour la création du PP-EU et à les présenter aux Pirates et aux Partis Pirates comme base de travail.

Les premières étapes de cette construction se feront à la conférence du PII, les 14 et 15 Avril 2012 à Prague. La priorité sera de débattre de cette organisation à construire et de cerner les prochaines étapes de cette construction. La formation d’un groupe de travail pour les statuts sera l’étape suivante pour Prague. Nous devrons étudier les différentes options pour savoir où et sous quelle forme légale devra se farie cette création.

La route est encore longue pour la création d’un parti politique à l’échelle européenne. Tous les Pirates qui veulent apporter leur aide à cette création historique sont les bienvenus !

Merci de contacter les signataires ou la mailing list (http://lists.pp-international.net/listinfo/pp-eu). Nous attendons vos soutiens avec impatience !

Steffen Ortmann (@ortsman)
Martina P. (@LunaLoof / m.poeser@web.de)
Justus Römeth (@darthsquig / roemeth@yahoo.de
Jerry Weyer (@jerryweyer / jerry.weyer@piratepartei.lu)
Benjamin Siggel (@crackpille / piraten@benjamin-siggel.eu)

This post is also available in: German, Spanish, Catalan

Laisser un commentaire